# Les détachés : qui sont-ils ?

Les détachés investissent peu le sujet de la propreté et de l’hygiène en entreprise

En France, ils représentent 8% des salariés* et travaillent le plus souvent dans une grande entreprise.

L’hygiène et la propreté sur leur lieu de travail ? C’est loin d’être leur priorité.

Au contraire, ils pensent que le niveau de propreté n’a aucun rapport avec la motivation des employés et la bonne ambiance au sein de l’entreprise.

Ils considèrent que chacun est libre de tenir son bureau comme il le souhaite. De leur côté, ils le rangent et le nettoient rarement et cela n’impacte en aucun cas leur travail.

Quelle est la bonne attitude à adopter si vous avez affaire à ce type de profil ?

Si vous avez affaire à ce profil, rien de grave, rassurez-vous !

Son niveau d’exigence en matière de propreté ne sera jamais le vôtre ! Ne cédez pas à l’énervement !

Mais si son détachement semble nuire au maintien du niveau de propreté, glissez lui gentiment une petite remarque, sur le ton de la plaisanterie.

Qui sait, peut-être même il/elle sera prête à faire des efforts… tout est possible !

Son crédo

PATIENCE…PATIENCE !!

Pour aller plus loin et découvrir votre profil propreté au travail (hypersensible, bon élève, exigeant, pragmatique, détaché), faites votre quiz !

Et découvrez les trucs et astuces pour mieux vivre ensemble la propreté en entreprise.

*Source Etude IPSOS pour Onet -Avril 2018 – 1 000 salariés de 18 à 65 ans

# Les exigeants: qui sont-ils ?

Les exigeants ont un rapport qui peut s’avérer « conflictuel » avec la propreté en entreprise

En France, ils représentent 18% des salariés* et travaillent le plus souvent dans un bureau individuel fermé.

Pour eux, la propreté et l’hygiène sont des notions primordiales au sein d’une entreprise.  Les incivilités de leurs collègues dans ce domaine ont vraiment le don de les agacer, et c’est souvent source de conflit entre eux.  

Sans compter qu’ils ne sont pas très satisfaits du niveau de propreté sur leur lieu de travail et encore plus des toilettes ! Le cas échéant, ils n’hésitent d’ailleurs pas à le dire aux agents d’entretien.

Quelle est la bonne attitude à adopter si vous avez affaire à ce type de profil ?

Si vous avez affaire à ce profil, rien de grave, rassurez-vous !

Exprimez de l’empathie pour apaiser votre collègue qui a juste besoin d’évacuer son inconfort et de se sentir écouté(e), compris(e).

Selon si vous vous sentez concerné(e) ou non par le problème soulevé, n’hésitez pas à agir en conséquences en étant plus attentif et/ou proactif à ce sujet.

Son crédo

GARDEZ LA ZEN ATTITUDE !!

Pour aller plus loin et découvrir votre profil propreté au travail (hypersensible, bon élève, exigeant, pragmatique, détaché), faites votre quiz !

Et découvrez les trucs et astuces pour mieux vivre ensemble la propreté en entreprise.

*Source Etude IPSOS pour Onet -Avril 2018 – 1 000 salariés de 18 à 65 ans

# Les bons élèves : qui sont-ils ?

Les bons élèves sont de véritables acteurs dans le maintien de la propreté dans leur environnement professionnel

En France, ils représentent 18% des salariés* et travaillent le plus souvent dans un bureau individuel fermé.

Ils accordent énormément d’importance à l’hygiène et à la propreté sur l’ensemble des espaces de travail et considèrent qu’il faut être exemplaire en matière de propreté dans l’entreprise : ils rangent et nettoient tous les jours leur bureau, et selon eux tout le monde devrait en faire autant chaque soir avant de partir !

D’ailleurs, ils préfèrent nettoyer leur bureau par eux-mêmes, sans l’aide des agents d’entretien. Cela ne les empêche pas pour autant d’apprécier le travail qu’ils font! 

Quelle est la bonne attitude à adopter si vous avez affaire à ce type de profil ?

Si vous avez affaire à ce profil, rien de grave, rassurez-vous !

Il faut rester zen, faire en sorte de montrer l’exemple par votre comportement irréprochable en matière de propreté… Idéalement, montrer que nettoyer/ranger vous libère l’esprit serait un « plus » auprès de  cette personne.

Son crédo

UN EXEMPLE A SUIVRE !!

Pour aller plus loin et découvrir votre profil propreté au travail (hypersensible, bon élève, exigeant, pragmatique, détaché), faites votre quiz !

Et découvrez les trucs et astuces pour mieux vivre ensemble la propreté en entreprise.

*Source Etude IPSOS pour Onet -Avril 2018 – 1 000 salariés de 18 à 65 ans

# Les hyper-sensibles : qui sont-ils ?

Les hyper-sensibles entretiennent un rapport « angoissé » avec les notions d’hygiène et de propreté.

En France, ils représentent 24% des salariés* et travaillent majoritairement dans des bureaux partagés mais fermés.

Les mauvaises, odeurs, les toilettes sales, les poubelles qui débordent : autant de choses qui les rebutent franchement !
Par contre, nettoyer, très peu pour eux : ce n’est pas leur rôle mais celui des agents d’entretien.

Ils sont persuadés que la propreté joue un rôle-clé sur leur motivation, leur niveau de stress et sur l’ambiance au travail.

Quelle est la bonne attitude à adopter si vous avez affaire à ce type de profil ?

Si vous avez affaire à ce profil, rien de grave, rassurez-vous !

Ce type de collègue ne communique pas sa contrariété liée à des situations de non propreté. Cela peut avoir de vraies conséquences sur sa motivation et ses performances. Idéalement, vous devez anticiper les situations qui peuvent être source d’inconfort pour lui/elle.

Son crédo

JE NE DIS RIEN MAIS N’EN PENSE PAS MOINS !!

Pour aller plus loin et découvrir votre profil propreté au travail (hypersensible, bon élève, exigeant, pragmatique, détaché), faites votre quiz !

Et découvrez les trucs et astuces pour mieux vivre ensemble la propreté en entreprise.

*Source Etude IPSOS pour Onet -Avril 2018 – 1 000 salariés de 18 à 65 ans

# Les Pragmatiques : qui sont-ils ?

Les pragmatiques entretiennent une relation « sereine » avec les notions d’hygiène et de propreté.

En France, ils représentent 32% des salariés* et travaillent le plus souvent dans des entreprises de 10 à 49 salariés.

Ils sont globalement satisfaits du niveau de propreté de leur entreprise mais cette notion n’est pas primordiale pour eux. D’ailleurs, ils pensent que chacun est libre de ranger son bureau comme bon lui semble.

Ils le font de leur côté de manière occasionnelle. Mais ils considèrent que la propreté peut jouer un rôle sur le bien-être et la bonne ambiance au travail.

Quelle est la bonne attitude à adopter si vous avez affaire à ce type de profil ?

Si vous avez affaire à ce profil, rien de grave, rassurez-vous !

Voici le/la tolérant(e), l’indulgent(e) de l’équipe. Même si la propreté n’est pas sa priorité, il/elle est conscient(e) de  son importance pour certains et plutôt de bonne volonté quant aux petites actions vertueuses à garder à l’esprit…

N’hésitez cependant pas à échanger avec lui/elle sur certains points qui peuvent vous sembler importants.

Son crédo

!! CHACUN FAIT CE QUI LUI PLAÎT !!

Pour aller plus loin et découvrir votre profil propreté au travail (hypersensible, bon élève, exigeant, pragmatique, détaché), faites votre quiz ! Et découvrez les trucs et astuces pour mieux vivre ensemble la propreté en entreprise.

*Source Etude IPSOS pour Onet -Avril 2018 – 1 000 salariés de 18 à 65 ans