# Les hyper-sensibles : qui sont-ils ?

Les hyper-sensibles entretiennent un rapport « angoissé » avec les notions d’hygiène et de propreté.

En France, ils représentent 24% des salariés* et travaillent majoritairement dans des bureaux partagés mais fermés.

Les mauvaises, odeurs, les toilettes sales, les poubelles qui débordent : autant de choses qui les rebutent franchement !
Par contre, nettoyer, très peu pour eux : ce n’est pas leur rôle mais celui des agents d’entretien.

Ils sont persuadés que la propreté joue un rôle-clé sur leur motivation, leur niveau de stress et sur l’ambiance au travail.

Quelle est la bonne attitude à adopter si vous avez affaire à ce type de profil ?

Si vous avez affaire à ce profil, rien de grave, rassurez-vous !

Ce type de collègue ne communique pas sa contrariété liée à des situations de non propreté. Cela peut avoir de vraies conséquences sur sa motivation et ses performances. Idéalement, vous devez anticiper les situations qui peuvent être source d’inconfort pour lui/elle.

Son crédo

JE NE DIS RIEN MAIS N’EN PENSE PAS MOINS !!

Pour aller plus loin et découvrir votre profil propreté au travail (hypersensible, bon élève, exigeant, pragmatique, détaché), faites votre quiz !

Et découvrez les trucs et astuces pour mieux vivre ensemble la propreté en entreprise.

*Source Etude IPSOS pour Onet -Avril 2018 – 1 000 salariés de 18 à 65 ans

Comment bien acheter de la propreté ?

La propreté sur le lieu de travail est un critère fondamental de bien-être pour les salariés. Mais l’achat de ces prestations peut s’avérer être un véritable défi pour les entreprises publiques ou privées, les collectivités… Afin de concilier qualité des prestations et démarche responsable, le Monde de la Propreté propose le site achat-proprete.com.

La propreté : un enjeu fondamental

La propreté apparaît comme un enjeu fondamental pour les Français ; c’est ce que révèle l’étude menée par IPSOS & Onet. En effet, 98 % des salariés français pensent que l’hygiène et la propreté participent à leur bien-être, 94 % s’entendent à dire que cela maintient une bonne ambiance et 93 % se sentent plus motivés dans un espace propre et bien rangé mais elle est également source de conflits pour 1 salarié sur 2.

La propreté constitue donc un véritable enjeu pour les employeurs. L’étude souligne également que86 % des salariés estiment que l’employeur est responsable de l’hygiène et de la propreté sur le lieu de travail. Toutefois, son maintien reste l’affaire de tous et notamment des salariés eux-mêmes, selon 95 % des personnes interrogées. Ainsi, la propreté fait appel au civisme de chacun : 81 % des salariés sont même d’accord avec le fait de sanctionner les incivilités en matière d’hygiène et de propreté sur le lieu de travail.

Choisir une entreprise de propreté revêt plusieurs enjeux. Un choix crucial, nous direz-vous ? Mais tellement important pour vos salariés, vos clients …
D’une part, pour les clients, la propreté est la première image donnée de la qualité de service qui leur sera proposée ultérieurement. D’autre part, les collaborateurs sont sensibles à l’engagement RSE de leur entreprise intégrant notamment la qualité de vie au travail. Oui, mais alors comment faire pour trouver l’entreprise de propreté la plus adaptée à vos besoins ?

Pour un achat efficace et responsable, suivez le guide !

POUR UN ACHAT EFFICACE ET RESPONSABLE, SUIVEZ LE GUIDE !

Le site achat-proprete.com est là pour vous guider! De nombreuses recommandations s’appuyant sur une pluralité de travaux entre clients et entreprises de propreté sont mises à disposition. Ce diagnostic partagé permet de mieux cerner les besoins, contraintes et attentes réciproques. Mais concrètement, ça donne quoi ?

Trois étapes semblent nécessaires avant de faire un choix.

  1. Il est impératif de préparer sa consultation. Il est préférable d’établir un diagnostic préalable intégrant vos besoins spécifiques afin que les caractéristiques de votre entreprise soient bien prises en compte et vos obligations respectées. Ensuite, il faut faire le bon choix ! Quelle est la meilleure offre d’intervention pour répondre aux besoins réels et aux enjeux de votre site ?
  2. Il faut ensuite procéder à une analyse des prix en adéquation aux exigences de qualité attendues, s’assurer de la diversité des fournisseurs et faire preuve d’une grande vigilance dans l’analyse des offres.
  3. Enfin, il est recommandé de suivre et d’évaluer le marché. Il est en effet possible de mettre  en œuvre un processus d’amélioration continue avec votre partenaire afin d’évaluer la prestation de propreté.

Pour plus de détail, retrouvez l’ensemble de ces recommandations sur le site achat-proprete.com.

Le saviez-vous ? Onet réalise votre diagnostic occupant

Avec l’apparition des nouveaux modes de travail (open et flex office, co-working…) et les sujets de marque employeur ou encore d’hospitality management, les clients et les collaborateurs sont particulièrement attentifs à la propreté des lieux.

Pour se faire, Onet réalise un diagnostic occupant personnalisé pour déterminer précisément les attentes des usagers (principaux éléments pouvant définir l’hygiène et la propreté sur le lieu de travail, lieux critiques, …) L’objectif étant de développer des solutions opérationnelles qui répondent à des enjeux d’entreprises et aux attentes de leurs occupants.

N’hésitez pas à consulter notre catalogue de solutions.

Et si la musique était une source de productivité pour les salariés ?

Anneli Haake, détentrice d’un doctorat en musique, a concentré une partie de ses recherches sur l’impact de cette dernière sur la productivité des salariés sur leur lieu de travail.

Pour certains, les musiques héroïques ou ludiques encourageraient le dépassement de soi et auraient tendance à dynamiser les auditeurs.

Pour d’autres, les musiques sans paroles ou les bruitages naturels (pluie, vent, mer…) seraient bénéfiques pour la concentration. On parle d’ailleurs de phénomène ASMR ou Autonomous Sensory Meridian Response, véritable source de bien-être et de détente dans un monde où les sollicitations sont multiples et permanentes.

Enfin, les musiques plus « d’ambiance » auraient quant à elles des capacités d’apaisement et de relaxation, propice à la réflexion.

En savoir plus sur :

Un jardin aérien et des terrasses suspendues pour le bien-être de ses salariés

A l’origine de ce projet hors normes, l’agence de design Nendo, au Japon, souhaite offrir un aménagement propice à l’épanouissement et au bien-être des salariés.

Inspirée par la philosophie japonaise et leur vision, entre sérénité et bonheur simple de la vie, l’agence préconise la mise en place de jardins aériens sur le toit des immeubles et l’établissement de nombreuses terrasses

Pour en savoir plus :

16e édition de la Semaine pour la qualité de vie au travail

Du 17 au 21 juin se déroule la semaine pour la qualité de vie au travail.

À l’initiative de cette semaine, l’agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail (réseau Anact-Aract), propose des webinaires et des événements en région pour accompagner gratuitement les entreprises aux enjeux de la QVT.

Cette 16e édition a pour thème « Vous avez dit performance(s) ? » pour s’interroger sur les contours de la performance au travail et partager les pratiques qui permettent de trouver les «  bons équilibres » entre les différents leviers qui y contribuent (compétences, coopérations, engagement…). 

Quels sont les axes d’amélioration à suivre ?

Ils sont nombreux !

Mais une chose est sûre, c’est que nous avons pu identifier, grâce à notre étude IPSOS-Onet, que 85 % des salariés pensent que la propreté a un impact positif sur leur performance au travail.

En savoir plus : https://semaineqvt.anact.fr/

#SQVT2019

# Les Pragmatiques : qui sont-ils ?

Les pragmatiques entretiennent une relation « sereine » avec les notions d’hygiène et de propreté.

En France, ils représentent 32% des salariés* et travaillent le plus souvent dans des entreprises de 10 à 49 salariés.

Ils sont globalement satisfaits du niveau de propreté de leur entreprise mais cette notion n’est pas primordiale pour eux. D’ailleurs, ils pensent que chacun est libre de ranger son bureau comme bon lui semble.

Ils le font de leur côté de manière occasionnelle. Mais ils considèrent que la propreté peut jouer un rôle sur le bien-être et la bonne ambiance au travail.

Quelle est la bonne attitude à adopter si vous avez affaire à ce type de profil ?

Si vous avez affaire à ce profil, rien de grave, rassurez-vous !

Voici le/la tolérant(e), l’indulgent(e) de l’équipe. Même si la propreté n’est pas sa priorité, il/elle est conscient(e) de  son importance pour certains et plutôt de bonne volonté quant aux petites actions vertueuses à garder à l’esprit…

N’hésitez cependant pas à échanger avec lui/elle sur certains points qui peuvent vous sembler importants.

Son crédo

!! CHACUN FAIT CE QUI LUI PLAÎT !!

Pour aller plus loin et découvrir votre profil propreté au travail (hypersensible, bon élève, exigeant, pragmatique, détaché), faites votre quiz ! Et découvrez les trucs et astuces pour mieux vivre ensemble la propreté en entreprise.

*Source Etude IPSOS pour Onet -Avril 2018 – 1 000 salariés de 18 à 65 ans